salle-de-bain-meuble-bois

Miser sur le bois dans une salle de bain n’est plus une folie

Ambiance zen, conviviale, chaleureuse, cosy et naturelle, voici quelques adjectifs qui décrivent bien une pièce décorée autour du bois. Mais dans une salle de bain, est-ce faisable? Oui sans hésitation. Il supporte très bien l’humidité. Pour preuve, les saunas nordiques ont toujours été en bois !

Le bois est tendance

Autant le carrelage est froid, autant le bois est chaud. Qu’il soit brut, peint ou huilé, le bois s’adapte à tous les styles d’intérieurs. Les salles de bains minimalistes opteront pour du bois clair et des lignes épurées. Celles d’ambiance marine seront dans des tons grisés avec des accessoires blancs pour évoquer la mer et ses galets. Les pièces d’inspiration asiatique choisiront un bois foncé.

Côté décoration, le blanc a un effet apaisant et s’harmonise le mieux avec le bois.

Les précautions à prendre

Le bois est un isolant par excellence: il garde la chaleur à l’intérieur et absorbe l’humidité présente dans l’air. Cependant, quelques précautions sont à prendre afin d’éviter les champignons et les déformations dus à la vapeur d’eau.

Ventiler la pièce

Le premier geste à adopter est de bien aérer la pièce après chaque utilisation. Et dans la mesure du possible, s’il y a beaucoup de vapeur d’eau sur les meubles, passer rapidement un coup de chiffon.

Pour les lambris qui donnent un joli contraste avec les éléments de bain, l’air doit impérativement circuler derrière les lames. Une grande attention sera donc portée sur la pose de ces lambris. Pour éviter les champignons sur les lattes, une finition cirée, huilée (l’huile de lin) ou peinte est nécessaire. Par contre les vernis sont à éviter car ils risquent de s’écailler avec le temps.

Choix des essences

Tout d’abord il faut choisir un bois naturellement résistant à l’humidité. Si la tendance est aux bois tropicaux  (iroko, teck, doussié, ipé,…), des bois européens comme le douglas ou le mélèze sont parfaits pour une salle de bain.

Les essences de bois dites “riches en tanins” tels que le chêne ou le châtaignier sont à éviter. Ils perdent rapidement leur couleur.Le hêtre, l’épicéa et le frêne devront, quant à eux, être traîté pour résister aux vapeurs d’eau et aux insectes.

Et pour les meubles

De manière générale, on peut dire que les meubles sont conçus dans du bois massif ou à partir de matériaux composites plaqués.

Les feuillus tropicaux (teck, merbau ou jatoba) sont adaptés aux endroits humides. Mais d’autres essences feront aussi l’affaire tels que l’acacia, le wengé, le bambou, le pin maritime, le hêtre ou le frêne.

Toutes ces essences de bois doivent évidemment être traitées.

salle-de-bain-en-bois-parquet

Un parquet étanche

Quelque soit votre choix d’essence, la pose d’un parquet en bois est obligatoirement collée. Pour éviter les infiltrations et assurer l’étanchéité, la pose dite « pont de bateau » est recommandée. Les lames sont alors jointoyées avec du mastic polyuréthane afin de les rendre parfaitement étanches. Il existe aussi des parquets pré-jointés.

La finition la plus adaptée est l’huile (il faudra le huiler deux fois par an), mais une vitrification est envisageable.

Côté budget, le bois est un investissement à l’achat surtout si l’essence est noble. Pas de panique car il se rentabilisera avec le temps. Un parquet ou un plancher peut en effet durer des décennies tout en apportant une valeur ajoutée à la pièce.

Une baignoire tout en bois

Même les éléments centraux d’une salle de bain tels que douches, lavabos et baignoires peuvent se décliner dans différentes essences de bois.

Au Japon, les baignoires en bois sont généralement en hinoki, une essence imputrescible et très chère. Elle peut être remplacée par du teck., du bois dur africain ou un résineux canadien. Le grand avantage d’une telle baignoire est qu’elle n’est jamais froide à son contact et l’eau reste chaude plus longtemps.

La baignoire doit bien entendu subir un traitement spécial qui la rendra étanche à l’air et à l’eau avant d’être protégée par une couche de vernis.