domotique-salle-de-bain

La domotique dans la salle de bain pour réduire sa facture d’énergie

La domotique, soit le système d’automatisation du logement, s’est démocratisée. Elle ne se limite plus à l’ouverture et à la fermeture des volets, l’ouverture du portail électrique ou encore à la gestion de l’éclairage, la prise de contrôle se fait aussi sur le système de chauffage. Et quoi de plus important que d’avoir chaud dans sa salle de bain? Quoi de plus irritant aussi que d’avoir froid en sortant de sa douche?

La température idéale pour une salle de bain doit tourner autour des 22°C. La chambre n’exigera que 16°C pour assurer un bon sommeil à ses occupants. Tandis que les autres pièces afficheront 20°C.

C’est dire que chauffer une habitation peut être un vrai casse-tête et une source de perte d’énergie énorme.

Chauffage par zone, dit “intelligent”

Tout cela ne sera bientôt plus qu’un vieux souvenir. Le chauffage par zone, dit “intelligent” ou “smart”, remplacera bientôt nos vieux thermostats centraux.  En effet, pourquoi chauffer la chambre quand on prend un bain à l’étage? Les thermostats intelligents permettent de chauffer chaque pièce de l’habitation séparément et au degré près.

Le tout est piloté soit à partir d’un appareil central dans la maison, soit à distance depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Connexion via le Wi-Fi

Plus aucun raccordement ni câblage n’est nécessaire. Avec l’utilisation généralisée du Wi-Fi et la miniaturisation des composants électroniques, l’installation d’un tel système n’est plus aussi lourde qu’avant.

Avant la domotique, les précédentes possibilités de régulation de la température par pièce se limitaient aux:

  • thermostats traditionnels: simple et fastidieux, la température est réglée manuellement à partir de chaque radiateur.
  • minuteries programmables : cet appareil est installé par zone à Il se programme par jours de semaine et/ou tranches d’heures souhaitées.

Capteurs de mouvements

Le système de chauffage intelligent se démarque des autres systèmes par son pilotage central mais aussi par les fonctions qu’il offre. C’est ainsi qu’il est capable de détecter si l’habitation est vide afin d’adapter automatiquement la température. Cette option demande d’installer des capteurs de mouvements.

Ces mêmes capteurs détectent aussi si une fenêtre est ouverte. A ce moment, ils envoient un signal au serveur afin de couper le chauffage.

salle-de-bain-smart-intelligente

Prévoir le comportement de ses occupants avec la domotique

Là où le futur devient réalité est quand ces systèmes s’autoprogramment.

Nest par exemple (mis au point par Tony Fadell, l’ingénieur qui a conçu l’iPod), précurseur en matière de thermostats connectés, permet de s’adapter en fonction des habitudes de ses occupants.

Comment? Durant la première semaine d’utilisation, la personne règle manuellement la température du thermostat. Le système va alors mémoriser ses habitudes et effectuer ensuite lui-même les réglages en fonction des moments de la journée, des week-ends et des jours de semaine.

La température extérieure est également analysée. Connecté à internet en mode Wi-Fi, Nest prend en considération la météo. En croisant ces données extérieures à celles programmées par les occupants et les informations sur leurs habitudes de vie, le système est capable de prédire le comportement de la maison.

Un exemple: la personne a programmé le chauffage sur 20°C pour 7h du matin. Cependant, le jour X, la météo annonce un vent violent venant du Nord. Le thermostat va s’adapter et se déclencher plus tôt pour atteindre la température de confort désirée pour…7h!

Facture d’énergie en baisse grâce à la domotique

Toutes ces merveilles de technologies ne sont pas que des gadgets. A la clé, la facture de chauffage sera plus légère. Les occupants ne chauffent plus que les pièces nécessaires et à la bonne température selon leurs habitudes de vie. Tout est calculé sans gaspillage.

Quand on sait qu’en diminuant la température de 1°C dans sa maison, on peut réduire sa consommation de 6%, imaginons les économies avec un tel système! Gardons aussi en mémoire que le chauffage représente près de 70 % de la consommation énergétique totale d’un logement.

A ne pas négliger.